Le succès n’est pas toujours au rendez-vous. Une application abandonnée n’est pas un cas rare. Si le résultat escompté atteint pas ce qu’espèrent leur créateurs, les applications passent à la trappe.

Au fil des 6 ans que le blog existe, j’ai dû en modifier quelques articles pour indiquer qu’ils étaient caducs du fait de la disparition de l’application dont ils étaient le sujet.

Le 2 novembre, jours des morts ou l’on se souvent de ceux qui nous ont quitté, donne l’occasion de se souvenir de ces applications disparues.

Certaines ont totalement disparues en tant que telle sans laisser d’adresse tandis que d’autres ont vu leurs gènes intégrés dans d’autre applications.

Application abandonnée: définition

Je ne connais pas de définition claire mais le nom utilisé est déjà très clair. Ce qu’il faut peut-être expliquer est la raison pour laquelle les 8 applications suivantes ont été listé dans cet articles. Certaines on totalement disparues, d’autre ont vu leur esprit poursuivre dans d’autres applications.

Le dénominateur commun de l’application abandonnée est que le site ou l’ensemble des pages qui en fait référence et qui offre un support à leur utilisation n’existe plus. Cela ne signifie pas que la société qui a créé cette application n’existe plus. Elles ont parfois été absorbées ou ont changé de cap dans les outils qu’elles offrent aux utilisateurs.

Voilà qui est expliqué. Nous pouvons commencer la liste.

1) Sunrise

Petit cocorico, cette application n’est pas l’œuvre de deux américains dans le fond de leur garage. Elle est née de l’imagination d’un informaticien belge ayant tracé sa route dans la Silicon Valley.

L’idée de départ de dépoussiérer l’agenda électronique pour le rendre plus intuitif et agréable. Chaque entrée dans l’agenda pouvait automatiquement se voir attribuer une icône en fonction de son titre.

Cet automatisme a dû inspirer les ingénieurs de Google en charge de Google Agenda qui applique une image de fond en fonction du titre de l’entré dans l’agenda.

L’application a aussi attiré l’attention de Microsoft qui rachète la start-up en 2015 pour finalement intégrer les créateurs de Sunrise dans l’équipe en charge de l’application mobile d’Outlook.

Celle-ci est aussi sensée avoir intégrer les points fort de Sunrise. Pour ma part, je n’y ai pas retrouvé ce qui m’avais séduit dans l’application de départ.

L’application a été définitivement abandonnée en 2016.

2) InMaps de Linkedin

A l’inverse de la plupart des applications développées dans cet article, InMaps n’avait était celle qui avait le moins de chance d’être pérennisées. Leur abandon apparaît dès lors moins surprenant.

Celle-ci était en effet issue de LinkedIn Labs, une initiative qui rassemblait un ensemble d’applications expérimentales.

LinkedIn est un réseau social ou vous vous reliez aux contacts de votre vie professionnelle. Une de ses équipes s’est attelée à réaliser une application permettant de schématiser ces relations et les relations que ses membres ont entre eux.

L’application représentait les relations et les positionnaient en fonction des relations qu’elles entretenaient. Cela avait l’intérêt de montrer les microcosmes dans lesquels nous travaillons ou avions été professionnellement actifs.

Si InMaps de LinkedIn n’existe plus à ce jour et a disparu sans crier gare. Je n’ai pas retrouvé la date de son abandon. Si cette fonctionnalité vous intéresse, il existe Socilab qui est proche de l’idée d’origine.

3) Evernote Clearly

Vous connaissez certainement Evernote et son application de prise de notes. Il y a 3 ou 4 ans ils se sont lancé, en plus de l’application de base, à développer des applications autour des notes. L’idée était de vous pousser à remplir vos carnets de note, apprécier le service et finalement passer à la caisse pour un abonnement premium.

Parmi les applications créées se trouvait une aide à la lecture. Disponible sous forme d’extensions aux navigateurs Firefox et Chrome, elle extrayait le texte de la page visitée et le redisposait sans fioritures et avec un meilleur contraste.

Meilleure lecture sur le web avec Evernote Clearly

On peut se poser la question sur le lien entre la lecture d’un document et la prise de note. L’avantage de Clearly était visiblement le confort de lecture.

Ceci dit, on ne lit pas sur un écran comme l’on pourrait le faire sur un support papier. Nos yeux scannent le texte plus qu’ils ne le lisent. Cela se comprend, le texte est parfois petit et bénéficie d’un mauvais contraste. Nous recherchons l’information qu’il nous faut et économisons nos yeux.

Peut-être est-ce là la raison de la création d’Evernote Clearly. L’application offre un confort de lecture qui permet ensuite d’encourager la prise de note.

Clearly est devenue une application abandonnée mais le principe est resté dans une autre application d’Evernote : le clipper.

4) Skitch (Evernote)

Evernote Clearly n’est pas le seul à faire les frais du nettoyage de printemps d’Evernote. Skitch, l’application de notation a vu son existence fortement diminuée.

Pourtant, contrairement à Clearly, Skitch n’est pas une création d’Evernote. Ce mérite revient à Plask, une entreprise indépendante. Intéressé par l’application, Evernote la rachète en 2011.

Skitch - Application abandonnée par Evernote

Il permet de faire des animations facilement sur des images. J’en ai d’ailleurs usé et abusé dans mes tutoriels. Le logiciel était disponible sur Windows (ma préférence) mais aussi sur Mac et smartphone (iOS et Android).

Si la possibilité d’annoter des images a été intégrée dans le web clipper, les applications spécifiques de Skitch n’ont plus de support depuis 2015 à l’exception de celle pour Mac.

5) Mailbox

Voici une start-up qui a eu l’art de faire parler d’elle lors de son lancement. Ses créateurs ont souhaité redéfinir la gestion de la boite email sur nos smartphones.
Comment remettre une email à plus tard avec Mailbox

Ce n’était pas un autre fournisseur de messagerie comme Google, Yahoo, Outlook.com ou GMX. Non, Mailbox était une application qui permettait de mieux gérer sa boite… Gmail.

Un geste vers la gauche et le mail était archivé. Un autre vers la droite et l’on pouvait soit le supprimer, soit le cachez pour le faire réapparaître à un moment prédéfini (un jour, une semaine ou plus tard).

Pour ne pas avoir une mauvaise qualité de service, ils ont commencé par accepter les utilisateurs par invitation. Ensuite ils ont créé une liste d’attente. C’était une attraction parmi d’autre. Enfin tout le monde a pu utiliser l’application.

Dropbox est passé par là et a racheté l’application. Malheureusement pour nous, ils n’en ont rien fait. Elle a fermé ses portes en 2016 et est l’application abandonnée qui me manque le plus à ce jour.

6) Messenger pour Firefox

Certains d’entre vous utilisent certainement encore Firefox que ce soit sur PC ou sur mobile. Le navigateur est loin d’être mort. Ses extensions par contre n’ont toujours le même sort. Facebook, au moment de la création de Messenger, s’est fendu d’un plugin pour qui intégrait les commandes de sa messagerie dans Firefox.

Messenger pour Firefox abandonnée par Facebook

A l’époque Messenger n’est encore qu’une nouvelle application. Les messages privés (MP) de Facebook s’émancipent et deviennent une vraie messagerie instantanée. Le réseau social souhaite que ses utilisateurs passent encore plus de temps sur ses applications et, avouons-le, le but de Messanger a été atteint.

Je ne l’ai jamais utilisé mais cela pouvait toujours servir et donc j’en ai fait un article.

Au jour d’aujourd’hui, force est de constater que le l’extension créée par Facebook n’est plus disponible dans les extensions téléchargeables. Application abandonnée comme d’autres par Facebook sans tambours ni trompettes. Je n’ai même pas retrouvé un article expliquant sa disparition.

7) Facebook Camera

A la même époque ou Messenger bénéficie de sa propre application mobile, plusieurs autres applications apparaissent pour gérer des parties du réseaux social.

Facebook Camera abandonné par Facebook

Instagram vient d’être racheté par Facebook. Ce n’est donc pas une surprise que celui-ci publie une application permettant de prendre des photos et de les publier et d’y apposer un filtre.

Très proche d’Instagram, son but est de vous faire publier vos photos sur Facebook. L’application générique Facebook mettra du temps avant de bénéficier des mêmes filtres.

Tout comme Facebook Messenger pour Firefox, Facebook Camera a disparu sans crier gare. Ses « innovations » se retrouvent heureusement dans l’application générique. Quand on fait machine arrière chez Facebook, on le fait dans le silence.

8) Les adresses emails @facebook.com

Last but not least, une application abandonnée que vous n’avez peut-être pas remarqué que Facebook s’est permis d’imposer. En 2012, Facebook souhaite s’imposer comme porte d’entrée du web. Le réseau social souhaite être presque incontournable.

Une des voies pour devenir le premier réflexe de ses utilisateurs est de concentrer leurs moyens de communication sur Facebook. Messenger, la messagerie instantanée de Facebook, a été un succès. Elle a été proposée puis plus ou moins imposée. Facebook met alors un outil aboutit à disposition de ses utilisateurs.

Dans cet outil existe une application à priori surprenante. Chacun se voit attribuer une adresse email @facebook.com sans être avertis. Les emails adressés à ces adresses arrivaient dans Messenger parmi les autres messages.

Tout comme elle est apparue, cette adresse emails a disparu sans grands fracas.

Le but du blog est de démontrer que certaines applications peuvent être utiles. Dès lors j’attends que l’application murisse pour pouvoir la détailler. Cependant rien n’empêche qu’un jour, elle ne devienne une application n’abandonnée. Souvenez-vous encore de Myspace, Caramail ou encore Lycos (va cherchez !) ? Aussi grosse soit la société qui la supporte, elle peut disparaitre au fil des années.