Remettre une lecture à plus est une bonne manière de combattre la procrastination. C’est contradictoire et pourtant internet nous met souvent devant ce choix crucial.

Face à tant d’informations, notre esprit s’égare, s’intéresse, se disperse. Il a peur de ne pas retrouver l’article ou l’information plus tard ou ailleurs. Il a encore plus peur d’oublier lui-même l’envie de lire cet article.

Dans le doute il aimerait bien lire tout de suite ce que vous venez de trouver. C’est humain et c’est votre esprit. Malheureusement, les bonnes lectures n’apparaissent jamais au bon moment. Alors, comment le rassurer ?

Les créateurs d’applications ont trouvé la parade en ajoutant la fonctionnalité « A lire plus tard » ou « Read it Later« .

Par contre, elle n’apparaît pas partout de la même manière et n’a pas le même nom partout. Pourquoi nous rendre la vie si difficile ?

Pocket sans procrastination

Pocket - listeUne des premières applications du genre fut « Read it Later ». Le principe est simple : stocker un article, une vidéo, un lien que vous souhaiterez consulter plus tard.

L’application est disponible sur le web (extension de votre navigateur) ou dans des applications pour smartphones. Elle affiche en outre le texte remis à plus tard dans un environnement sans distraction. Vous n’êtes pas redirigé directement vers l’article même s’il est toujours possible de lire l’article dans son contexte d’origine.

Elle a par la suite changé leur nom pour devenir Pocket. De plus en plus, cette petite icône rouge apparaît dans les options de partages. Elle n’est pas encore disponible sur Mise à jour Web mais je vais y penser sérieusement.

Pour nos amis les barbus (les aficionados du logiciel 100% libre) il existe Wallabag. Cette alternative libre à Pocket peut s’installer sur votre hébergement. Vous avez ainsi un contrôle total sur vos listes de lecture.

Si vous n’êtes pas intéressé par gérer le côté technique de votre Wallabag, vous pouvez créer un compte sur Framabag. Ce site de l’association Framasoft utilise Wallabag pour gérer des listes à lire plus tard.

Feedly, du RSS à lire plus tard

Voici à quoi ressemble un lecteur de flux RSS

Pocket est une des options de partages de Feedly. Vous pouvez l’utiliser comme sur tous les autres sites. Par contre, elle fait double emploi à côté de la fonctionnalité native du lecteur de flux RSS.

Feedly permet en effet de marquer des éléments des flux (article de journaux, billets de blogs,..) dans une liste « A lire plus tard ».

Lorsque vous ouvrez un des éléments d’un flux, il y a une petite icône de la forme d’un ruban de marque-page. Elle ne se trouve pas dans vos options ? Elle est peut-être cachée parmi les nombreuses autres options de partages.

Cliquez sur l’icône avec trois petits points en ligne. Dans le menu qui apparaît choisissez la toute dernière option « Personalise ». Vous pouvez aussi cliquer sur le lien que je vous propose mais je ne garantis pas qu’il soit toujours valide.

Sur cette page de personnalisation des options de partage se trouvent des cases à cocher à côté de chacune des options. Cocher celle relative à « Save ». Enregistrez vos changements et c’est parti !

En cliquant sur l’icône, Feedly ajoute l’article à une liste d’articles à lire.

Ces articles sont affichés dans l’application commet n’importe quels autres. Si le flux RSS est bridé (comme sur Mise à Jour Web) vous allez devoir cliquer sur un lien pour accéder à l’article entier.

Pocket, à l’inverse, à l’air de visiter la page et de sauvegarder son contenu en entier, flux bridé ou pas.

Le bridage n’est pas la pour vous embêter mais surtout pour me protéger de certaines pratiques peu orthodoxes. Je n’ai pas envie de voir mes articles copiés automatiquement sans mon autorisation.

Un Facebook pour plus tard

Au summum des éléments poussant à la procrastination, on pourrait citer Facebook. Qui n’a pas commencé une cession de cinq petites minutes qui finit par durer une heure (ou plus) ?

Si vous passez votre temps sur le chat cela ne vous aidera pas. Par contre, si vous cliquez sur tous les liens, Facebook à peut-être une solution pour vous.

En haut à droite de chaque publication se trouver une icône en forme de flèche. Ce menu regroupe des actions relatives à la publication.

Si cette publication comprend un lien, ce menu comprend l’option « Enregistrer {titre du lien}« . S’il y en a plusieurs, il vous proposera de tout enregistrer.

Vous pouvez accéder à la liste des liens sauvegardés via le menu de gauche ou ajouter « https://www.facebook.com/saved/ » à vos favoris.

Twitter à lire plus tard sur mobile

Si il y a une niche ou le réseau au petit oiseau s’est trouvé une utilité, c’est bien la curation d’informations. Sur un flux Twitter, les informations se bousculent. L’impression de ne pas pouvoir retrouver l’article découvert est d’autant plus présente.

Twitter offre la possibilité de marquer un tweet en favoris. De la sorte, vous l’ajouter dans une liste de tweet marqués par vous-même. Il suffit de cliquer sur la petite étoile qui se trouve en dessous de chaque tweet.

Le hic est que l’auteur du tweet sera averti de votre marquage. Si certains n’y trouvent aucun problème, d’autre souhaiteraient une option plus discrète.

Elle existe. Malheureusement, elle n’est toujours pas sur la version web. Seule l’application iOS la propose.

Dans les options relatives à un tweet (icône avec trois petits points) se trouve l’option « Ajouter à la liste de lecture ». Twitter ajoutera le lien se trouvant dans le tweet à votre liste de lecture sur Safari.

Pour consulter le lien il faudra vous rendre sur le navigateur Safari. Ce n’est pas encore la solution ultime mais c’est déjà un bon début.

Une fonctionnalité en rodage

Vous l’avez compris, en dehors des applications dédiées c’est encore la jungle. Il n’y a pas une icône reconnue par tous pour identifier cette fonctionnalité. Pire encore, tout le monde a choisi un nom différent.

Aussi, on peut se demander si avoir tant de « panier » à liens dans diverses applications ou réseaux sociaux ne risque pas d’éparpiller notre collecte. Le risque est d’en perdre une en partie en oubliant que, quelque part, un de ses paniers prend la poussière.

Pourtant, la fonctionnalité reste la même : remettre une lecture à plus tard. Chacun jugera de sa manière d’utiliser cette fonctionnalité. Un article à lire ou à relire plus tard.