L’email de Google pour annoncer la fin de l’illimité de Google Photos est clair. Le 1er juin 2021, dans 7 mois, le stockage illimité et gratuit de votre compte Google Photo prendra fin.

Suivant votre utilisation et votre consommation de donnée cette nouvelle est importante ou insignifiante. Comment en est-on arrivé là ? Allez vous passer à la caisse ? Quelles sont les actions que vous pourriez prendre ?

Une belle promesse

Petit retour sur l’histoire de ce service. En 2016, Google lance un nouveau service pour remplacer Picasa, le logiciel de gestion de photo de Google. Alors il était possible de bénéficier des outils de Picasa tant sur le web que sur ordinateur.

Avec le lancement de Google Photos, Picasa est mis au placard et le logiciel n’est plus mise à jour. Pour une partie des utilisateurs de Picasa, le logiciel de gestion des photos était la raison de leur utilisation du service. Certain (dont votre serviteur) n’utilisaient pas du tout le site web.

Or, Google Photos, le service relançant Picasa, n’offre pas de logiciel pour traiter localement ses photos. Tout se passe sur le web. Cela signifie que toutes les photos doivent être transférées sur les serveurs de Google pour pouvoir être cataloguées et modifiées.

Sans doute pour convaincre ces utilisateurs que le cloud est l’avenir, Google propose de les stocker gratuitement et en illimité sous certaines conditions.

Si les photos téléchargées étaient en format normal et sous une certaine taille, Google ne les décomptait pas du quota de données lié à votre compte Google.

C’est cette dernière possibilité qui va disparaitre au 1er juin 2020.

Combien d’espace me reste-t-il ?

Avant de se faire peur, vérifier que vous avez encore plein d’espace avant de passer à la caisse. Rendez-vous dans votre compte Google. Connectez-vous et cliquez sur votre avatar en haut à droite de l’écran. Ensuite choisissez « Gérer votre compte ».

Sur cette page est affiché le pourcentage d’utilisation de votre espace de stockage chez Google. Si vous cliquer dessus, vous obtenez le détail de l’utilisation. Chaque service y apparait. Si vous aviez utilisé l’option « haute qualité » pour la publication des photos, l’utilisation de Google Photo devrait rester à 0%.

Pourcentage d'utilisation du stockage de Google Photos

D’où vient cette limite des 15 Go ?

Les premiers utilisateurs de Gmail se souviennent certainement de cette limite affichée en bas de page. Initialement, Gmail offrait 1 Go de stockage pour les courriels. Elle augmentait au fil du temps et donnait l’impression qu’il était impossible de l’atteindre.

L’idée de Google était de nous faire oublier l’idée de supprimer un courriel. Il suffisait de l’archiver pour le voir disparaitre de sa boite. Si malgré tout nous avions besoin de ce courriel, la puissance de recherche de Google allait nous permettre de le retrouver.

Cela a renforcé l’image de stockage illimité par défaut.

Pourtant, l’arrivée de Google Drive en va changer la donne. La note de bas de page disparait et un quota de 15 Go apparait pour le stockage des données de tous les services Google.

Mais j’ai 17 Go  ?

Tout le monde ne va pas voir 15 Go comme capacité maximale. Certains vont voir 17Go. D’où viennent ces 2Go supplémentaire et pourquoi tout le monde n’y a pas accès ?

En 2016, il a été possible de l’augmenter gratuitement jusqu’à 17 Go. En effectuant une vérification de sécurité sur votre compte il était possible de gagner 2Go de plus. Google à récompensé de la sorte ceux qui sont passé par ce processus.

Cela était une opération ponctuelle est n’est plus possible actuellement.

Est-ce grave ?

Google estime qu’avec 15Go, les utilisateurs lambda remplirons leur espace en 3 ans. L’utilisateur lambda consommerait 5Go par année. Mais est-ce votre cas ?

Avant de se voir au pied du mur, regardons ce que nous stockons chaque année dans Google Photo. La méthode que je vous décris fonctionne depuis un PC. Cela n’est pas impossible depuis un smartphone mais pour le moins fastidieux.

Recherchez l’année passée dans la barre de recherche. Cela vous affichera toutes les images stockées pour 2019. Sélectionnez la première puis, en gardant la touche « MAJ » appuyée, la dernière. Le nombre de photos sélectionnées apparait en haut à gauche.

Pour faciliter le calcul, j’estime une photo à 10 Mo. Multipliez le nombre le nombre de photos par 10 puis divisez par 1.000 (1Go = 1000Mo).

Vous obtenez ainsi le nombre de Go consommé par année.

Personnellement j’arrive à 12 Go pour l’année 2019. J’aime voyer et prendre des photos. Google Photo ne risque pas d’être une bonne solution pour moi.

Cependant, cette méthode n’est pas parfaite. Dans certains cas, elle va surestimer le nombre de Go consommés. En effet, Google photo prend aussi en compte les photos téléchargées sur votre smartphone (depuis internet ou WhatsApp) ou encore les captures d’écran. Le poids de ces photos peut être significativement moindre que les 10 Mo choisis arbitrairement.

Que faire de votre compte Google photos ?

Si votre consommation de Google Photos est importante, il n’y a plus 36 solutions :

  • Créer votre propre stockage à la maison en utilisant un NAS. Qnap, Western Digital ou Synology ont de bons outils pour créer votre cloud photo à la maison.
  • Commencer à réfléchir aux photos que vous souhaitez garder et commencez à nettoyer votre compte Google Photo.
  • Payer pour l’espace de stockage supplémentaire

Cela sera certainement le sujet d’un (ou de plusieurs) prochain(s) article(s). En attendant, profiter bien de votre compte Google Photos avant qu’il ne devienne limité en juin prochain.