La période estivale arrive à grand pas est maintenant dans touts les esprits. C’est le bon moment de vous parler du réseau WiFi de Fon. Comme beaucoup d’autres vous allez balader vos PC, smartphones ou autres tablettes à travers l’Europe et au-delà. Tant que vous avez une connexion, vous n’êtes pas coupé du monde.

Couverture du réseau Wifi de FON en belgique

Que faire pour profiter de vos appareils sans pour autant vous ruiner ? La commission Européenne s’attaque pour l’instant aux prix du roaming data (après les SMS) mais les résultats sont encore timides. Chez Tango au Luxembourg l’option Vodaphone Voyager coûte 3 EUR par jours pour 10 MB. Ça ne fait déjà pas beaucoup de mégas mais en plus pour 15 jours cela vous coûte 45 EUR soit le double ou plus de votre abonnement mensuel. Chercher l’erreur.

Alors vos yeux s’orientent vers les réseaux WIFI. Y en a-t-il un à l’hôtel, dans les aéroports, dans le train, dans les restos ou les gares ?

A Fon le WiFi

Récemment mon opérateur belge (je suis frontalier bel – lux) a jouté a mon abonnement et à celui de bon nombre de ces clients un accès au réseau de partage de WiFi Fon. Je ne m’étendrais plus sur le prix de leur abonnement car c’est déjà fait en parlant de Belgacom Cloud.

Revenons à Fon dont le principe est simple.

  1. Vous accepter que votre box fasse office de hotspot Fon.
  2. En retour Fon vous accorde un accès à tout les autres hotspot FONsur la planète.

En théorie l’idée est géniale dans cette époque de partage 2.0. On y partage son appartement (Airbnb), sa voiture (Uber) alors pourquoi pas son hotspot WiFi ?

Mais ou peut on utiliser Fon ? En regardant la carte mise à disposition par Belgacom je remarque que je peux aller d’un bout à l’autre de ma rue grâce au WiFi Fon. Ca me fait une belle jambe mais ce ne me sera pas très utile. J’ai tout juste appris que les revendeurs Belgacom ont eu beaucoup de succès dans le quartier.

La semaine dernière je me suis rendu à la côte Belge. PC et Smartphones m’accompagnent pour ce test grandeur nature. Le but de la manœuvre était d’être capable de rédiger un article sur place puis de l’enregistrer sur le blog pour publication ce Lundi.

Fon à l’épreuve du feux

Avant de partir, j’ai vérifié sur la carte des réseaux Fon qu’il y avait bien des WiFi Fon près de l’appartement loué. Effectivement, la zone n’est pas trop mal couverte tout en prenant compte une portée de 45/50 mètres. Cela devait permettre une utilisation sans grands soucis.

Par contre, j’arrive à Nieuwpoort le 9 juin après-midi et je n’ouvre pas mon PC avant le soir. Or, ce que je n’avais pas bien pris en compte est que cette partie de la ville balnéaire est principalement constituée de résidences secondaires. Si elles étaient pleines lors de ce week-end étendu par le lundi de Pentecôte, elles l’étaient beaucoup moins le lundi soir. Tout ce beau monde avait quitté la côte.

Quelle répercussion pour moi ? Et bien, tous ces gens ont sagement coupé l’électricité dans leur seconde résidence. Cela signifie que leur box a été éteinte et leurs réseaux WiFi (Fon  ou pas pour le coup) aussi !

Pas de réseaux WiFi pour moi. Durant toute la semaine je me suis limité à la connexion 3G de mon iPhone. Cela signifie 10MB par jours pour la modique somme de 3 EUR.

Je n’ai finalement pas rédigé cet article durant la semaine mais bien le dimanche soir a mon domicile. J’ai aussi eu l’occasion d’utiliser les hot spot Fon de mon voisinage. L’application se connecte automatiquement aux réseaux et peut même vous indiquer par une notification au moment de cette connexion.

Le test n’est pas complet mais au moins il met en évidences les failles du réseau. La portée des ondes WIFI n’est pas énorme il n’est pas rare d’être dans une zone d’ombre. Fon WIFI est approuvé pour moi mais uniquement à garder sous le coude au cas ou…