Depuis la semaine dernière, plus de 35 millions d’images de hautes qualités son publiable gratuitement. Getty Images a frappé fort et lancé une controverse.

Getty Images

L’annonce serait passée inaperçue si elle avait été faite un 1er avril. Pourtant j’ai vérifié : le 1er avril tombe dans plus de deux semaines. Cela n’enlève rien à l’annonce : Des millions de photos de qualité sont maintenant à portée de clic et le tout gratuitement.

Mais, qu’en est-il ? Tout est-il libéré ? On rase gratis ? Pas tout à fait. Loin des grands titres des médias revenons sur les conditions d’utilisations de ces photos.

Qui est Getty Images ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet il n’est pas inutile de rappeler de qui l’on parle. Getty Images est une de plus grandes banques d’images professionnelles. Elle s’adresse d’abord aux journalistes ou aux agences de pub.

Les journalistes ont besoin de clichés pour illustrer une actualité qui n’est pas couverte par leurs journalistes ou un article demandant une image « générique » quand il n’y a pas d’image du tout. Les agences de pub, elles, recherchent des images de créateurs pour mettre rapidement en place des campagnes d’affichage. Dans un monde ou tout est digitalisé on n’engage pus un photographe pour illustrer un seul article. On profite des banques d’images existantes.

Getty Images a été la première à mettre pied sur internet et ainsi à révolutionner le marché de l’image.

Tout cela à un coût car les photographes ne travaillent pas gratuitement. Les médias et les agences de pub rétribuent Getty Images pour chaque photo. Cela leur donne le droit d’utiliser la photo presque comme il leur semble.

Pour qui ces images deviennent elles gratuites ?

Aujourd’hui Getty Images propose ces images gratuitement. Cela ne signifie pourtant pas que vous allez pouvoir les utiliser comme tout journaliste ou agence de pub.

Getty Image a mis en place un système de partage de photos. Il fonctionne comme ceux de Twitter, Youtube ou encore Flikr qui permettent de partager des tweets, vidéos ou images. Les photos seront incorporées à vos contenus mais ne seront pas hébergées par vous-même mais bien par Getty Images.

Vous allez simplement copier un code pour le coller dans votre article la ou vous souhaitez voir apparaître la photo. Celle-ci apparaîtra avec le logo de Getty images mais aussi avec l’identification de créateur de l’image.

Cela limite ainsi strictement le partage de ces photos à des publications sur un site web. Il est d’ailleurs de partager l’image directement sur tumblr sans pour autant copier un code.

Pas question d’imprimer les photos ou de l’inclure dans une présentation Powerpoint ou dans une brochure même non commerciale.

Que signifie non commercial ?

Une des conditions pour pouvoir publier ces photos sur son site web ou blog est de ne pas en faire une utilisation commerciale. Or, l’utilisation commerciale a toujours eu une définition floue sur internet. Chacun essaye de faire penser la définition en sa faveur. Ce n’est pas pour rien que Creative Commons a plusieurs niveaux de licences.

Heureusement pour beaucoup d’entre nous, Getty Image a une définition large. Pour eux, une utilisation commerciale se limite à placer une image dans une page de vente ou sur un site dédié à de la vente de bien ou service.

Si votre blog affiche de la publicité cela n’est pas considéré comme utilisation commerciale. Le principe est que l’image fait partie d’un article ou contenu qui ne fait pas partie de la publicité.

Est-ce pour tout le monde ?

Si on suit la définition de Getty Image, l’article d’un journaliste n’set pas commercial et il pourrait utiliser gratuitement les images de Getty images. Mais nous ne risquons pas d’en voir beaucoup dans nos journaux.

Comme vous pouvez le voir sur les images Getty Images glissées dans cet article sont clairement identifiées. D’autre part elles ne sont pas modifiables. Cela pose un problème avec l’usage que font les blog des images.

Prenez l’exemple de Mise  à jour Web. Pour chacun de mes articles il y a une image qui est mise en avant sur la page d’accueil du site, dans les articles recommandés en bas de page ou encore sur les pages de catégorie.

Les illustrations de Getty Images n’étant pas hébergées sur mon serveur, elles ne peuvent pas être prises en compte pour réaliser ces miniatures. Hors, beaucoup de site web fonctionnent de cette manière.

D’autre part, je ne suis pas sûr que ces images passent très bien sur les smartphones et tablettes. La taille de l’image est fixée par Getty Image et ne s’ajuste pas en fonction de l’écran. Cet un écueil pour l’instant.

Vu que nous surfons de plus en plus en mobile j’espère que ce problème de taille sera résolu rapidement. Sinon on ne risque pas d’en revoir beaucoup (voir pas du tout) sur Mise à jour Web car plus de 1/3 des visites sur ce blog se font via des tablettes ou smartphones !

Cela va t-il durer ?

Reste maintenant la question de la pérennité de l’entreprise. L’image ne vous appartient pas. Vous ne contrôlez pas son apparition. Cela signifie que si Getty Images disparaît ou supprime ce service vous allez vous retrouver avec des articles vides d’illustration.

Autre possibilité, que les photographes demandent à ce que leurs photos ne soient pas partageables. Ce n’est pas de la science-fiction. Certains photographes ont déjà ouvertement critiqué la décision de Getty Images. Pour eux, tout travail mérite salaire. Ils ne comprennent pas pourquoi la société qui est chargée de rentabiliser leurs clichés les met gratuitement à disposition.

L’avenir nous dira ce qu’il en est. J’attendrais avant de republier des images de Getty images. L’apparition des crédits photos ne me gène pas mais l’affichage sur smartphone et tablette doit réellement être amélioré.