Après avoir enregistré votre nom de domaine et créé des adresses e-mails personnalisées, vous avez peut-être envie de créer votre petit espace sur le Web ?

Dans la jungle des hébergeurs, vous aurez vite remarqué qu’il y a plusieurs moyens d’héberger son site.

Petit tour des solutions actuelles pour héberger un site petit ou grand.

Hébergement mutualisé

L’hébergement mutualisé est le produit d’appel bon marché des hébergeurs. Votre site sera hébergé avec plusieurs autres sites sur un même serveur (ou un groupe de serveur appelé « cluster »). C’est une sorte copropriété avec accès sur le Web.

Comme toute copropriété il y a des avantages… et des inconvénients. Coté avantages, vous ne vous préoccupez que de votre site et pas de la maintenance ou de la sécurité des serveurs.

Par compte, vous êtes tributaires des autres sites hébergés sur le même groupe de serveur. Le succès d’un autre site va peut-être ralentir le vôtre. Certains hébergeurs gèrent cela mieux que d’autres. Si le site est professionnel faites bien attention au à la réputation de l’hébergeur surtout au niveau de son hébergement mutualisé. En effet louer des serveurs entiers ou faire  gérer de la collocation sur ceux-ci n’est pas la même chose.

Ce blog a commencé sur un hébergement mutualisé chez OVH.

Hébergement mutualisé premium

Serveurs dédiés pour hébergement web mutualiséCes dernières années apparaissent des offres d’hébergements qui offrent les avantages du mutualisé (ou presque) sans les problèmes de voisinages. Ils sont par contre plus chers.

Pour garder la comparaison avec des copropriétés, disons que le mutualisé de base est un HLM et que le mutualisé premium un appartement avec une isolation sonore performante.

Cerise sur le gâteau, il est tout aussi simple d’utilisation que l’hébergement mutualisé et vous donne plus de liberté technique.

Cela s’appelle Simple Hosting chez Gandi et hébergement Performance chez OVH.

Le blog est maintenant hébergé chez Gandi en Simple Hosting depuis un an. Seul « inconvénient »: on fréquente très peux ses voisins de palier. Dans le mutualisé de base quand la qualité baisse la grogne monte dans les forums et c’est la fête des voisins !

Le serveur privé virtuel

Avec l’hébergement mutualisé vous n’avez pas à vous soucier de l’entretien des serveurs. L’hébergeur s’occupe de cela pour vous. C’est un avantage lorsque vous n’avez pas l’expérience ou le temps pour vous en occuper. Par contre, la configuration de ces serveurs est standard pour tout le monde. Si vous souhaitez une configuration plus adaptée à votre projet, votre seule solution en mutualisé est de vous faire entendre votre voix sur les forums de l’hébergeur et de prendre votre mal en patience.

Une solution plus efficace est de louer un serveur pour vous tout seul. Mais si vous n’avez pas besoin d’un serveur entier ? Il existe un produit intermédiaire: le serveur virtuel. Dans une machine physique l’hébergeur va créer plusieurs serveurs virtuels indépendants. Vous êtes maître chez vous ou en tout cas de votre serveur virtuel.

OVH et Gandi offrent ce service mais bien d’autre aussi.

Le serveur dédié

Contrairement au serveur privé virtuel, le serveur dédié est bien physique  Il ressemble à l’image  d’illustration de cet article. Il y en a d’ailleurs plusieurs alignés sur l’image.

Vous êtes alors vraiment chez vous. Aucune limitation (si ce n’est l’accès aux serveurs de la part de votre hébergeur). MAJW a encore un long chemin avant d’arriver sur un serveur dédié à commencer par les compétences en gestion serveurs de son auteur  (mais il parait que cela s’apprend).