Il y a 10 ans jour pour jour, mon activité de blogueur amateur m’a fait passer un week-end angoissant. Si cela reste une anecdote amusante à raconter aujourd’hui, ma première impression à l’époque a été que j’étais dans de beaux draps.

Flashback 10 ans en arrière

Éditer un blog ne se limite pas à rédiger. Il faut aussi le mettre sur pied techniquement, trouver des sources et répondre aux lecteurs. J’apprécie bien répondre aux lecteurs ou visiteurs du blog et j’essaye toujours de le faire dans un délai raisonnable.

En général cela ne prend pas beaucoup de temps. Je m’occupe de cela lors de mes trajets quotidiens vers mon lieu de travail.

Pourtant cela n’a pas toujours été le cas. Il y a quelques années, mon hobby était de tenir à jour un blog ayant l’aviation comme sujet. Le but étant tant de parler de tout les sujets tournant autours de l’aviation que de gérer de faire évoluer techniquement le blog lui-même.

A coté de ce blog, j’avais créé une petite application de Google Custom Search qui réduisait la recherche aux résultats d’une série de sites lié à l’aviation. Cela était utile tant pour moi que pour les visiteurs du site auquel j’avais donné accès.

Je n’ai pas fait de grande recherche marketing pour trouver un nom à ce moteur de recherche et l’ai tout simplement nommé SkySearch.

Tout le monde n’était visiblement pas ravi de choix et cela m’a même fait des sueurs froides sur le moment.  Nous sommes le 14 mars 2009, une personne de l’organisation Sky-Search.fr.

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que l’entreprise qui détient et exploite actuellement le nom de domaine sky-search.fr n’a rien à voir avec l’affaire décrite dans cet article. Celle-ci a enregistré le nom de domaine bien après les faits, en 2013, alors que celui-ci a été abandonné par son premier propriétaire.  

Scène 1 – 1er Contact

Un samedi, je reçois un email d’une personne d’une soi-disant organisation Sky-search.fr. Si à ce moment-là j’avais su que ce n’était qu’un ado cherchant à occuper son samedi autrement qu’en étudiant, l’histoire se serrait arrêtée là. Le texte est d’origine sans aucunes corrections des multiples fautes d’orthographes et de grammaire.

Bonjour, je vois que vous avez créer un site du nom de Sky Search Mais se nom est réserver par mandat International.

Nous vous demandons donc de renomer votre site Internet autre que Sky Search, sky-search, skysearch…

Merci de bien vouloirs prendre contacte avec moi-même ou dans le cas contraire prendre contacte avec mon Avocat.

Cordialement Votre,

L’équipe de Sky-search.fr

Scène 2 – Investigation

Forcément, l’idée de devoir changer le nom de SkySearch ne m’enchantait pas. Mais c’était le moindre de mes soucis. Si infraction il y avait, elle avait déjà eu lieux et je doutais que le seul fait de changer de nom n’éteigne l’action.

J’ai donc vérifié auprès du BOIP (Office Benelux de la Propriété intellectuelle) si SkySearch était une marque déposée et je ne l’ai pas trouvé. Je demande dès lors au responsable de Sky-search.fr le numéro d’enregistrement de sa prétendue marque déposée.

J’informe l’équipe « Skysearch » de mes contacts. D’autre part, je fait montre de bonne foi en lui indiquant que le site litigieux est hors ligne mais qu’il serait remis en ligne le lundi si aucune confirmation du dépôt de marque n’est fournie par ses soins ou obtenue de mes contacts auprès du registre.

Là, il se fâche et passe menaces d’avocats :

Bonjour, actuellement je ne possède pas ses informations

Je suis simplement le Créateur du site web de l’association et modérateur Internet.

Je vous ferrait parvenir une copie du document officiel par l’intermédiaire de notre avocat,

Ainsi qu’une convocation au tribunal du commerce de Nanterre.

Merci de bien vouloirs nous envoyer les informations ou l’on peut vous joindre ces documents.


A la lecture de ce texte, plusieurs points me sautent aux yeux.

Premièrement, tout détenteur de droit est en général facilement en mesure prouver qu’il en est bien le détenteur. Une référence est attachée au dépôt de marque. Elle peut être facilement communiquée à des tiers et vérifiée en ligne par ces derniers.

D’autre part, il ne peut pas me convoquer au tribunal de Nanterre. La plainte doit en effet se plaider dans le pays de la partie défenderesse si jugement il y a. Dans mon cas, il aurait dû me menacer d’être poursuivi devant un tribunal belge.

Scène 3 – A qui ais-je affaire ?

Ces deux points me conduisent à faire quelques recherches sur Google pour voir qui est derrière Sky-search.fr.

Le résultat ne tarde pas à venir. Mon interlocuteur se présente sur plusieurs forums comme un ado de 15 ans habitant l’Ain et cherchant une école d’informatique.

Sur d’autres, il demande de l’aide pour des actes basiques de gestion ou création de sites web. (gestion de connections FTP,…). Là, je comprends que j’ai perdu du temps à cause d’un ado aux tendances mytho. Je lui réponds en l’informant de mes « trouvailles ».

Scène 4 – (fin) L’ado se rebelle

Là-dessus les deux neurones qui se battent en duel dans son cerveau lui ont permis de me répondre ces deux textes :

Bonjour, j’ai essayé de contacter le président de L’association mais je n’est pas réussi à lui parler il était à Tokyo
Pour un voyage d’affaire …
Sa secrétaire ma dit qu’il vous appellera au plus vite possible.
( Compter 1 à 2 jours … Appel provenant de Tokyo. )
Pouvez vous me donner votre numéro de téléphone SVP
Ainsi que votre adresse postal à laquelle nous pouvons vous joindre.

Je ne savais pas qu’un appel de Tokyo pouvait prendre 1 à 2 jours ! Mais cela m’a bien fait rire cependant car à l’époque j’étais régulièrement en contact avec l’Asie dans mon milieux professionnel.

Scène 4- La menace des noms de domaine :

Lol, ce n’est pas des menaces !
Bien au contraire, c’est un refus sur une propriété privée …
J’ai proposer au président de directement vous donner une certaine somme d’argent et …
Mais il ma répondu que la force était la mayeurs des solutions !
Nous venons de réserver 5 nom de domaines :
www.gatea1.fr
www.gatea1.com
www.gatea1.eu
www.gatea.fr
www.gatea.eu
Comme dit Sky Search, La loi de la jungle est plus fort qu’un costard cravate !
Enfin c’est ce qui ce dit dans la vraie vie.
Sorry !

Autant que je sache, les noms de domaines repris ci-dessus n’ont peut fait l’objet d’un enregistrement et je n’ai jamais été en contact avec un avocat ou qu’il se trouve sur la planète.

La perte de temps consécutive à ces recherches et courriels a réduit considérablement le temps dévolu a la rédaction d’article pour le blog ce week-end la.

Du coup j’ai publié un article pour expliquer aux lecteurs du blog cette petite histoire qui trouvera son épilogue dans les commentaires avec une dernière charge de ce jeune homme avec pour pseudo « le mytho en question… « 

Salut; je suis simplement mécontent qu’un con avec des avions pouris prenne le même de nom de site que moi.
Les convention du web 2.0 l’interdit. Mais ya toujours des con qui s’y inscrive en faisant croire qu’ils les respecte !!!!!!!
PS ; pourquoi faire un site web ( le tien ) Pour simplement faire un blog ? Nul ton idée, tu allais sur sky-blog et tu faisais la même chose !!!
Au début je blagais pour l’histoire de l’avocat ; mais tu va voir je vais vraiment te pourir la vie. PS : mon adresse IP est protéger par un Proxy donc ne peut pas être reconnus HAHAHA !
Si tu à honte je pense que tu va supprimer ce com ‘

Le commentaire est toujours présent dans les archives du site Gatea1.net et je n’ai plus jamais eu de nouvelles de lui.