Habitués d’Evernote, vous avez certainement rencontré un message vous proposant d’utiliser la nouvelle interface actuellement en version Beta. Certains d’entre vous se sont rués sur la nouvelle version mais d’autres se sont contentés d’attendre plus tard. Que va changer cette nouvelle interface ? Comment vont se comporter mes carnets de notes ? L’application va-t-elle toujours répondre toujours à mes besoins ?

Voila donc autant de questions qui reviennent à chaque fois qu’un outil en ligne est retravaillé. Cela se comprend. On n’aime pas voir ses petites habitudes chamboulées.

 

evernote-web-beta

Qu’est ce qui pourrait vous pousser à passer le cap et utiliser la nouvelle interface web d’Evernote ? Un des éléments qui m’a frappé en la prenant en main est sans aucun doute la rédaction des notes.

Comme auparavant l’interface s’étale sur tout l’écran vous permettant de voir à tout moment la hiérarchie de votre compte, la liste des notes dans un carnet et une note ouverte en mode lecture ou édition. Mais Evernote a fait sauter cette impression de renfermé. Adieux ces cadres oppressants qui délimitaient parfaitement chaque partie de la page.

Les développeurs ont ajouté de l’espace, augmenté la taille des caractères et des interlignes. Cela n’a l’air de rien comme cela mais cela a une incidence énorme sur la facilité de lecture. C’est un peu comme si on utilisait Evernote Clearly pour consulter ses carnets de notes.

Je pousse peut-être le bouchon un peu trop loin mais c’est l’impression que cela m’a fait.

En plus de cela apparaît en haut a droite de chaque note une petite icône pour afficher le mode édition en plein écran. La note apparaît alors dans un éditeur « distraction free » ou sans distraction en français.

evenote-web-note

En quoi est-ce une révolution ? C’est bien plus que ce que l’on peut penser. La première fois que j’ai vu de type d’artifice sur le web c’était sur WordPress. Cela ne m’a pas franchement intéressé au premier abord. C’est une page blanche… Et alors ?

Je l’ai essayé pour quelques articles juste pour ne pas la repousser bêtement. Mal m’en a pris. Je l’utilise toujours aujourd’hui. Je ne dis pas que je pourrais m’en passer mais cela aide beaucoup à se concentrer sur la rédaction des articles. Il se sont d’ailleurs fait de plus en plus long au fil du temps.

A coté, Evernote manquait de ce petit je ne sais quoi. Ce détail qui fait qu’une application vous paraît plus complexe qu’une autre.

Elles ne sont pas plus compliquées l’une que l’autre bien sûr. Chacune d’elle permet de rédiger des textes et de les classer par catégorie ou carnets. On peut même faire un blog avec Evernote en utilisant la plateforme postach.io.

Mais, Evernote manquait ce petit quelque chose qui rend la rédaction plus agréable, plaisante, enivrante. Certes, cela n’a pas empêché des blogueurs (dont moi) de préparer leurs articles, d’écrivains de rédiger leurs romans (si, si) ou encore des doctorants de rédiger leur thèse.

Voila donc ce petit grain de sable enlevé de l’interface d’Evernote. Essayer le ! Vous allez l’adopter.