Si vous appliquez le contenu de cette série d’articles, votre réseau social a maintenant une place sur le web. Vous lui avez enregistré un nom de domaine au nom de votre famille, groupe d’amis ou association.

Pour l’instant il n’a pas fière allure. Le nom de domaine pointe tout droit vers un trou noir du web. C’est ici que commence la deuxième étape: héberger votre réseau social.

Hébergement: C’est quoi ?

Cela signifie que quelque part sur terre dans ordinateur (serveur) connecté à internet sera stocké les textes, images, vidéos figurant sur le réseau. Le nom domaine dirigera vos visiteurs vers cet ordinateur.

Actuellement, Mise à jour Web est hébergé chez Gandi et le serveur se trouve dans la région Parisienne. Si je dit actuellement, c’est qu’il a auparavant été hébergé chez OVH à Roubaix dans le nord de la France. Cela pourrait encore changer à l’avenir. Pourtant les visiteurs arrivent toujours par l’adresse www.maj-web.com. Rien n’a changé pour eux.

L’important n’est pas l’hébergement « physique ». Vous pouvez changer de place à votre guise car vos visiteurs utiliserons toujours la même adresse: le nom de domaine.

Ou quand comment ?

Il existe plusieurs possibilités pour se construire un réseau social avec WordPress. Je vais m’arrêter sur celle que je considère la plus simple pour des néophites: un blog privé sur wordpress.com. Vous pouvez par la suite le faire évoluer chez d’autre hébergeurs après l’expérience de ce premier blog.

WordPress.com est un hébergeur commercialisant l’utilisation du CMS WordPress. L’avantage est qu’en quelques clics votre site sera « en vie » gratuitement. Pour quelques euro par an, vous pourrez diriger votre nom de domaine sur ce blog.

1. Créer votre compte wordpress.com

Cela va de soit: si vous n’avez pas de compte chez WordPress.com il vous faut en créer un. La création est simple.

On vous demande alors de choisir entre des adresse terminant par wordpress.com (gratuit) mais aussi .me, .com, .org ou encore .net. Vous avez déjà un nom de domaine. Une adresse wordpress.com est tout ce qui vous faut. C’est temporaire car nous allons pointer le nom de domaine sur ce blog.

2. Valider l’email de création

Avant de vous permettre d’utiliser votre blog, WordPress.com vous demande de valider l’adresse email que vous avez indiquée lors de la création du compte. Rien de personnel. Ils ne vont remplir votre boite email.

3. Transformer votre blog en blog privé

Une dernière étape pour aujourd’hui: limiter l’accès à votre blog nouvellement créé à vous et aux personnes que vous autorisez.

Sur le menu de gauche allez dans « Réglages » puis « Lecture ». Sur cette page sélectionnez l’option « Je voudrais un site privé, accessible uniquement aux utilisateurs de mon choix ».

Votre site ne sera plus accessible par le public et ne sera pas non plus référencé dans es moteurs de recherche.

Vous avez maintenant installé les « murs » de votre réseau. Il y a encore quelques réglages à faire (pointer le nom de domaine, organiser les catégories, choisir un thème,…) mais il va bientôt commencer a prendre forme !