Un outil en plus pour exprimer vos envies de voyage : Great Circle Mapper calcule les distances et génère des cartes. Peu connu mais existant depuis près de 20 ans, ce site mérite le détour ou du moins un coup d’œil.

Une carte pour quoi faire ?

Pour montrer, par exemple, ou vous allez ou vous êtes passé, une carte est le souvent la meilleure option. Pointez plusieurs points sur la carte et reliez-les. Le tout est joué et vos proches auront une idée plus précise de votre périple.

Une carte papier suffit me dites-vous. Mais que faire quand ce genre de carte se fait de plus en plus rare ? Qui d’entre vous en a encore sous la main ?

Une solution parmi d’autres est d’utiliser le Great Circle Mapper. Ce site permet de calculer et de transformer en graphique les chemins en ligne droite entre deux aéroports (Great Circle en anglais). Avec plus de 60.000 aéroports repris dans ses données, il y a peu de chance que l’aéroport ou vous allez transiter lui soit inconnu.

Un plan, des points, un parcours

D’un premier abord, il ne paye pas de mine. Sans tenir compte du processus de génération de cartes, il donne l’air d’une page perso des années 90.

Le fond de page « nuages » était à la mode à l’époque. J’avoue l’avoir aussi utilisé à l’époque mais oublions ces considérations esthétiques pour nous concentrer sur les créations de cartes.

Trouvez vos aéroports

Pour utiliser le Great Circle Mapper il faut connaître le code en trois lettres de l’aéroport. Ils se trouvent sur les confirmations de billets. Vous ne les avez plus ou pas encore ? Google peut vous aider à retrouver ce code.

Faite une recherche sur le code de l’aéroport. Dans les résultats de Google Graph (sur la droite de l’écran) se trouver des informations générales sur l’aéroport. On y retrouve une carte, son adresse, une courte description piquée de Wikipédia, son numéro de téléphone et, ce que nous recherchons, le code de l’aéroport.

Dès que vous avez récupéré tous les codes d’aéroport vous pouvez commencer à encoder vos désirs dans le Great Circle Mapper.

Vol sans escale

Prenons par exemple un vol Bruxelles Madrid. Le code de l’aéroport de Bruxelles est BRU et celui de Madrid est MAD. Pour indiquer que je souhaite avoir un trajet je vais séparer les deux codes par un tiret. Cela donne la requête suivante:

BRU-MAD

bru-mad-map

Vols via une ou plusieurs escales

On peut aussi générer des trajets avec escales. Il suffit d’ajouter plusieurs codes d’aéroports toujours séparé par des tirets.

Voici par exemple le parcours Luxembourg / Québec via Francfort et Toronto (il n’y a pas encore de vol direct Luxembourg ou Francfort – Québec à ce jour).

LUX-FRA-YYZ-YQB

Vol LUX-FRA-YYZ-YQB

Une carte de vos vols

Poussons le bouchon bouchon un peut plus plus loin. Pourquoi ne pas rassembler sur une carte tous les trajets en avions que l’on à fait pour un ou plusieurs périples ?

Pour cela, il suffit de séparer les trajets par un point-virgule (;). Cela permet au site de comprendre que le parcours est terminé et que le point suivant est le début d’un nouveau chemin.

Voici par exemple une partie des trajets que j’ai faits en en avion en Europe et Afrique du nord.

BRU-MAD;
LUX-BCN;
LUX-FCO;
BRU-CAI;
LUX-IBZ;
BRU-ATH;
LUX-HER;
BRU-ORK;
LUX-TFS;
LUX-FNC;
BRU-CMN-RAK;

lots-dots-map

Peaufiner la carte

Les données sont maintenant rentrées dans la carte. Nous allons finalement nous occuper de son esthétique.

Changer de type de carte

Sous la carte générée se trouve le choix pour trois types de cartes. Deux sont des cartes avec plus ou moins de repères. La troisième (blue marble) est une sorte de vue satellite sans autres repères que ceux fournis par la nature.

Montrer les noms

Great-circle-choix-ville

Par ailleurs, un dernier petit réglage est nécessaire avant d’enregistrer la carte: le nom des villes desservies par ces aéroports. Par défaut le Great Circle Mapper vous affiche les codes des aéroports. Ils ont peut-être une signification pour vous qui les avez recherchés pour créer cette carte. Par contre, votre audience risque d’être confuse.

Cependant, en cherchant bien dans les options, il est possible de changer cela. Dans le bas de la page, à droite de la boîte de saisie se trouvent les optons de la carte. Les champs qui nous intéressent se trouvent dans le premier onglet (Markers).

En dessous de « Simple » se trouve un menu déroulant. Dans celui-ci vous allez choisir « disc + city name« .

Cela vous affichera ainsi les noms des villes en anglais. Nul n’est parfait. Le site n’a jamais été traduit dans d’autres langues en près de 20 ans d’existence.

brussels-madrid-map

En conclusion, Great Circle Mapper n’est peut-être pas la solution pour toutes les cartes. C’est une des options qui s’offrent à vous. Simple d’utilisation (après avoir lu cet article) et fiable (l’emplacement des points est vérifié), elle vous évitera des erreurs de géographie (recommandez là à TF1) !